Caméléon, un animal ovipare

Cameleon

On compte deux à soixante oeufs par couvée. Le maternage se réduit à sa plus simple expression. La femelle creuse un trou dans un terreau humide aux abords de feuillages et d’arbustes et y dépose ses oeufs. Son devoir accompli, elle s’en désintéresse aussitôt.

La durée d’incubation est très variable selon les espèces et dès l’éclosion des oeufs, les bébés caméléons doivent être capables de se débrouiller seuls. Ils s’éloignent les uns des autres, ce qui permet une dispersion rapide sur un territoire relativement étendu. D’humeur plutôt vagabonde, ils apprennent vite à chasser les insectes. Au début, la coloration des petits est très faiblement marquée. Leurs mouvements sont beaucoup plus vifs et ils n’observent pas la moindre prudence, ce qui les rend très vulnérables. Puis, ils s’assagissent et deviennent comme leurs aînés en adoptant une attitude plus sédentaire.

Le caméléonAvec son allure de petit dragon, le caméléon semble tout droit sorti de la préhistoire.
Comme beaucoup d’autres reptiles inoffensifs, le caméléon est souvent victime de superstitions populaires.
A Madagascar, il est considéré par certains comme un animal maléfique.
Le caméléon fait également partie de ces reptiles que l’amateur de terrarium aime voir dans son salon. Le trafic de caméléons et la destruction de son habitat sont les deux principales causes de la disparition de nombreuses espèces.