Cétacés – les baleines à bosse

baleines-bosse

Les cétacés à fanons ou mysticètes, regroupent ce que nous appelons communément les baleines dont fait partie la baleine à bosse ou Mégaptère qui fréquente les eaux chaudes de l’Océan Indien de Juin à Octobre, chaque année après une longue et mystérieuse migration de plusieurs mois.

De tous les grands cétacés , la baleine à bosse est certainement la plus démonstrative. Il n’est pas rare de la voir bondir totalement hors de l’eau. Peu farouche et curieuse si elle n’est pas accompagnée d’un baleineau, elle s’approche volontiers des embarcations. Elle est la plus étudiée et la mieux connue de toutes les espèces de baleines qui sillonnent les mers et océans de la planète. Etant dépourvues d’odorat, elles se frottent entre elles, se caressent et se mordillent quand elles se rencontrent. Ces comportements correspondent à des saluts amicaux et n’ont pas toujours un caractère sexuel, les préliminaires étant souvent bien plus extravagants. A cette occasion, elles se roulent dans l’eau, sautent, fouettent la surface à l’aide de leurs battoirs ou de la nageoire caudale. Les mâles simulent des combats et s’affrontent parfois pour impressionner les femelles et en faire la conquête.

La baleine à bosse possède d’immenses battoirs de près de six mètres de long, c’est à dire un tiers de la longueur de son corps. Ils sont caractéristiques de cette espèce appelée megaptera qui signifie grandes ailes. Leur corps est massif, en forme de barrique et leur tête est plate et pointue, hydrodynamique. Elles possèdent des sillons sous la gorge qui partent du menton et se poursuivent jusqu’au ventre. C’est un caractère distinctif de la famille des Rorquals à laquelle elles appartiennent.

Leur dos est surmonté d’un petit aileron effilé qui joue le rôle de gouvernail et les baleines à bosse sont d’excellentes nageuses et plongeuses. Cette qualité leur permet d’effectuer d’extraordinaires migrations annuelles. Elles possèdent une grande queue appelée nageoire caudale servant à la propulsion dans l’eau, qui fait le délice de tous les photographes et autres amateurs de sensations fortes.

Madagascar a depuis peu de temps décidé de protéger les baleines à bosse, ayant compris que cette infinie diversité et richesse de l’Océan Indien mérite une attention toute particulière. Mais à côté de toutes ces espèces observées et identifiées, il reste probablement beaucoup d’autres rencontres à faire et de mystères à découvrir, l’Océan Indien n’a probablement pas encore dévoilé tous ses secrets.