Le cocotier à Madagascar, Cocotiers, noix de coco et coprah

Le cocotier à Madagascar, Cocotiers, noix de coco et coprah

Le cocotier est un palmier atteignant jusqu’à 25 mètres de hauteur et dont le fruit est la noix de coco, roi bienveillant qui règne sur la flore tropicale. On les trouve sur les côtes de Madagascar

Le cocotier, roi bienveillant de la flore tropicale est un palmier atteignant jusqu’à 25 mètres de hauteur et dont le fruit est la noix de coco. On les trouve sur les côtes de Madagascar, alignés le long des rivages ou regroupés en véritables forêts, les cocoteraies.
Dans la Grande Ile, sur la côte Est, à Sambava, s’étend à perte de vue une magnifique cocoteraie, l’une des plus grandes du monde, étirée sur plus de 100 km de long dont 5 000 hectares sont en production. Côte de prédilection pour admirer les longs troncs caressés par les alizés et arrosés toute l’année car ici, la saison des pluies succède à la saison pluvieuse.

cocotier-madagascar1
cocotier-madagascar2
cocotier-madagascar3
cocotier-madagascar4
cocotier-madagascar5 cocotier-madagascar6 cocotier-madagascar7 cocotier-madagascar8

La culture du cocotier remonte au VIème siècle en Inde et dans le golfe persique, mais on ignore comment elle a débuté à Madagascar : noix de coco amenée par un bateau marchand ou probablement portée à la dérive, au gré des courants ? Toujours est-il que la première noix de coco s’est plue en ce lieu et a rapidement germé.

Le cocotier est également appelé l’arbre aux cent usages. En réalité une étude a permis de recenser 360 utilisations de cet arbre regroupées par thèmes : combustibles, alimentation, abris, artisanat, instruments utiles, vêtements, meubles, médicaments, boissons etc.

Un tiers de la production de noix de coco est réservé à la consommation courante, les deux tiers restants sont raffinés pour en extraire le coprah, matière intermédiaire qui permet la production d’huile alimentaire ou cosmétique, ainsi que des tourteaux destinés à la nourriture animale. Le tronc du cocotier sert à faire de longues planches tandis que les feuilles ou palmes une fois séchées permettent de recouvrir le toit des cases ou de faire des objets artisanaux : paniers, chapeaux, nattes, tapis …etc. Les coques des noix de coco sont transformées en bols, vases, sculptures, boutons, etc.
L’eau de la noix de coco est désaltérante et est souvent utilisée pour les biberons des enfants du pays ou à des fins médicales et on lui prête bien volontiers mille et une vertus curatives. Elle entre donc dans la composition de nombreux remèdes locaux.