Le Famadihana Malagasy ou retournement des morts

Le Famadihana Malagasy

Le Famadihana ou retournement des morts. En réalité, ce qui fut traduit jadis par retournement des morts est plus exactement une promenade des morts.

L’origine de cette coutume est en fait la mort d’une personne survenue loin de sa région d’origine qui nécessite le rapatriement de sa dépouille dans le caveau familial afin que cette personne repose auprès des siens.
Cette opération est toujours réalisée en saison sèche pour des raisons sanitaires et la date est déterminée par le Mpanandro, véritable devin et personnage très respecté qui fait office d’astrologue dans les villages de Madagascar. Il est consulté à chaque événement important de la vie : famadihana, mariage, voyages, circoncision …etc.

Le Famadihana Malagasy La deuxième occasion de pratiquer le famadihana est en fait une manière d’honorer les ancêtres et de les empêcher d’avoir froid en leur procurant un nouveau linceul appelé lamba mena.

Cette cérémonie très gaie, qui a lieu plusieurs années après le décès, nécessite l’exhumation du corps, porté par les hommes, eux mêmes entourés d’autres hommes, femmes et enfants qui forment une véritable procession en chantant au rythme des instruments de musique.

Avant de replacer la dépouille du défunt dans le tombeau et de prononcer un discours à sa mémoire, elle sera promenée sept fois autour de celui-ci.

Enfin les parents et amis du défunt se partageront les lambeaux de l’ancien linceul et termineront la cérémonie par une grande fête animée par chanteurs et danseurs professionnels, fête au cours de laquelle les animaux sacrifiés seront consommés.