Les sakova, forêts de remplacement

Les sakova, forêts de remplacement

Dans différentes régions de la Grande Ile se sont développées des végétations de remplacement de la grande forêt vierge. Ces forêts de substitution sont appelées sakova par les malgaches et diffèrent selon les régions

les-sakova1Sur les hauteurs, elles sont composées d’épaisses bruyères, de genêts ou de buissons formés d’ajoncs. Alors que bien souvent, à proximité des marais, ce sont les pandanus, appelés vacoas qui prennent le relais. Ces petits palmiers aux feuilles pointues et aux racines aériennes sont souvent accompagnés de roseaux, de joncs et autres plantes aquatiques.

D’autres forêts de remplacement se composent surtout de merveilleuses bambouseraies denses, balayées par le vent ou de bouquets de Ravinala, arbre du voyageur, dont l’éventail majestueux est l’emblème national de Madagascar. Le long des plages qui bordent la plupart des côtes malgaches, lauriers, cocotiers, badamiers et arbres à pain constituent les forêts secondaires.

Sur les hauts plateaux, la forêt vierge a cédé la place à de grandes steppes herbeuses composées de graminées. L’homme des hautes terres, dans la région de l’Imerina a entrepris un reboisement en mimosas et eucalyptus afin de limiter l’érosion des sols.