Le zébu, symbole de richesse

Le-zebu

Madagascar compte presque autant de zébus que d’habitants. Ils sont synonymes de richesse et il n’est pas rare de croiser d’immenses troupeaux dans les régions Sud et Ouest de l’île. Pour certaines ethnies, comme les Bara, voler un zébu est signe de courage et de force. Tout grand voleur de zébus.

Le zébu, ce grand bovidé des régions tropicales, qui fait la fierté des malgaches, est caractérisé par une grosse bosse adipeuse sur le garrot et de longues cornes majestueuses.
La bosse est une réserve de graisse qui est constituée lorsqu’il y a abondance de nourriture et qui se réduit à la saison sèche quand l’herbe se fait rare. Durant cette période, la bosse perd de sa superbe et s’incline sur le côté, rythmant le pas cadencé du zébu.

Les bucranes de zébu, constitués par l’os frontal et les deux cornes sont des trophées qui ornent très souvent les tombeaux et en particulier les tombeaux Mahafaly. Leur nombre détermine l’importance de la personne disparue car ils ont été sacrifiés au cours de la cérémonie de funérailles.

Le zébu
Le zébu
Le zébu

La viande de zébu est consommée en petite quantité lors de la plupart des repas et notamment lors de cérémonies, après le sacrifice de l’animal qui constitue alors l’offrande principale pour les familles les plus fortunées. Elle sert d’aliment de base au plat national traditionnel appelé Romazava et est accompagnée de brèdes (feuilles vertes de légumes) et de riz.