La région centre de Madagascar – Les Hautes Terres d’Antananarivo à Antsirabe

La région centre de Madagascar – Les Hautes Terres d’Antananarivo à Antsirabe

La région centre de Madagascar, d’Antananarivo à Antsirabe, le Lac de Mantasoa à l’Est sur la RN2, le pays Betsileo avec le village d’Ambositra. Des paysages merveilleux a découvrir.

Véritable casse-tête ethnologique, le mystère du peuplement de Madagascar est encore aujourd’hui une véritable énigme. Les populations des Hautes Terres sont concentrées dans le centre riche et fertile de la Grande Ile. Merina, Betsileo, Sihanaka, Bezanozano, Tanala et Zafimaniry sont les six ethnies qui composent cette population. Aujourd’hui encore, l’histoire des Merina est la mieux connue car elle commença d’être étudiée dès la seconde moitié du siècle dernier.

Le point commun entre ces six ethnies est le refus de rompre avec le passé et les tombeaux sont partout présents, au cœur des villages, non loin des maisons ou isolés dans la nature, sur des collines. Ils sont le lien entre deux mondes : celui des vivants et celui des morts. Entretenus, souvent décorés et sculptés, parfois entourés de murs et de jardins, certains sont de véritables œuvres d’art issues du culte des morts.

Propre aux hautes terres, la plus célèbre des traditions populaires est sans doute celle des hira gasy ou arts malgaches . Depuis plusieurs siècles, les comédiens et artistes de ce théâtre rural, vêtus d’une redingote rouge et d’un grand canotier pour les hommes, de longues robes et ombrelles colorées pour les femmes, sillonnent les hauts plateaux de Madagascar pendant la saison sèche et se produisent dans villes et villages pour le plus grand bonheur de tout un peuple. Créé par le grand roi Andrianampoinimerina et perpétué par d’autres souverains et reines, l’hira gasy a joué un rôle primordial dans la communication entre les peuples et les rois, avant de devenir un rituel immuable au fil des siècles.

Les différentes ethnies des hautes terres :