Les sept portes d’Ambohimanga

Les sept portes d’Ambohimanga

Sacrée entre toutes les collines, la colline d’Ambohimanga est à l’origine de l’Etat malgache. En effet, vers 1787, le grand roi Andrianampoinimerina monta sur le trône d’Ambohimanga et décida dès lors de réunifier l’Imerina et de bâtir un état dont les seules limites seraient la mer.

La plus belle et sans doute la mieux conservée est la porte Ambatomitsangana. Située à l’Est, surmontée d’un poste de guet, son disque de pierre de 4,50m de diamètre et 30 centimètres d’épaisseur est adossé contre les murs de terre.

Il obstruait naguère la porte et plusieurs dizaines d’hommes étaient nécessaires pour rouler matin et soir cette masse d’environ douze tonnes.
Le Rova d’Ambohimanga Mahandry (qui sait attendre) fut édifié par la Reine Ranavalona 1ère, qui séduite par cette colline y établit sa villégiature. Elle conserva la case rustique du Roi Andrianampoinimerina.

De nos jours, le Rova comporte encore deux élégants pavillons à étage. Le plus grand des deux fut bâti par la Reine Ranavalona II en 1871 et le plus petit des deux fut modifié par cette même reine.

♦ Les places publiques :
La petite place Ambatorangotina est située en bas de l’allée pavée qui mène au Rova. Le Roi Andrianampoinimerina y proclamait ses édits et décrets royaux. C’est également sur cette place qu’eut lieu son intronisation.

Voir les autres Collines sacrée