La ville Haute

Ville-Haute

C’est dans la partie haute d’Antananarivo que sont situés la plupart des monuments historiques qui retracent les périodes importantes de l’Histoire de cette ville convoitée sans cesse.

Le Palais de la Reine ou Anatirova:
En fait, le Palais de la Reine est un ensemble de monuments et constructions qui témoignent du passage de nombreux souverains à Antananarivo, chacun ayant choisi le Rova comme lieu de villégiature.

ville-hauteL’accès à ce palais est un véritable arc de triomphe surmonté d’un aigle en bronze, symbole voromahery, cadeau de l’Empereur Napoléon III à Ranavalona 1ère et emblème de la royauté Hova. De là on accède à d’autres monuments : les Tombeaux royaux, le Palais du roi Andrianampoinimerina datant de 1796, le Palais dit Manampisoa construit en 1866 par Pool d’après les plans de Cameron, le Palais dit Tranovola ou maison d’argent construit en 1845 par la reine Ranavalona 1ère. Le bâtiment le plus important du Rova est le Palais Manjakamiadana, appelé plus communément Palais des Reines. La silhouette de cette majestueuse construction domine la capitale vers tous les horizons. Il fut édifié en 1839 par Jean Laborde pour la Reine Ranavalona 1ère. Merveille architecturale, il nécessita les technologies les plus avancées de l’époque. L’édification de son pilier central constitué par un seul tronc d’arbre en palissandre de 39 mètres de haut, nécessita des milliers d’esclaves et des semaines d’efforts acharnés. Jadis en bois, le Palais fut protégé par une ceinture de pierres réalisée par le missionnaire Cameron. Au Sud-Ouest du Rova se trouve le Temple protestant du palais, monument religieux bâti sous le règne de la reine chrétienne Ranavalona II.

Depuis la ville haute, la vue est partout exceptionnelle et l’ambiance au détour des ruelles reste chargée d’histoire et pavée de mystère.
Non loin du Palais de Justice se trouve le Palais du Premier ministre. Détruit par les flammes en 1976, il fut reconstruit en 1985.